Livraison gratuite En point relais à partir de 49€ d'achat

Cheikh al-‘Allaamah Mouhammad Amaan ibn ‘Ali al-Jaami laissez un commentaire

Son enfance et ses études

Le cheikh a grandi dans le village de Tugha Tab en Abyssinie, où il a étudié le Coran. Après l’avoir lu, il a commencé à étudier les livres de fiqh du madhab chafi’ite. Il a également étudié l’arabe au le village avec le cheikh Muhammad Amîn Ibn Al Hurarrî. Puis il a quitté son village, où il a rencontré un autre étudiant, Cheikh Abdulkarîm, qui a ensuite émigré en Arabie saoudite avec eux. Ils sont tous les deux restés avec Cheikh Moussa et ont étudié avec lui le Nuthum Az Zuhd d’Ibn Raslan. Puis ils ont étudié Matan al Minhadj avec Cheikh Abadir, qui contenait de nombreuses disciplines scientifiques.

Son parcours en tant que professeur

Il est diplômé du lycée de l’Institut d’éducation de Riyad, il poursuivit à la Faculté de Chari’ah, obtenant son diplôme en 1380H. En 1974, il est diplômé de la Charia’ah à l’Université du Pendjab et a reçu un doctorat de Dar al Ouloum au Caire. Cheikh a été hautement félicité par les membres de la communauté scientifique pour son excellent discours et sa confiance en lui, de sorte que le cheikh Ibnou Bâz s’est tourné vers le cheikh Mohamed Ibn Ibrahim pour obtenir de l’aide. Muhammad Ibn Ibrahîm) l’a nommé professeur à l’Université d’éducation de la région de Samita d’Al Jazan. En plus de cela ce qui prouve sa connaissance complète en ‘Aquidah et le respect des autres gens de science pour lui, est que lors de l’ouverture de l’Université Islamique de Médine, il fut transférer comme professeur par choix de Cheikh Ibnou Bâz. Comme nous le savons tous, l’Université islamique de Médine a été créée pour diffuser la Aquidah pure et correcte des Pieux Prédécesseurs. L’université l’a embauché pour être responsable de Aquidah à La Faculté du niveau secondaire de l’Institut, et par après à la Faculté de Chari’ah à cause de sa forte connaissance dans al ‘Aquidah.

Son caractère

Sheikh est bien connu qu’en plus d’être gentil, il interagit rarement avec les gens. Elle est occupée la plupart du temps et son chemin est bien connu. Il quittait la maison pour enseigner à l’Université et retournait à la mosquée du Prophète pour y enseigner après Al Asr, Magrib et l’Ichâ puis après Al Fajr. Il continua ainsi jusqu’à ce qu’il soit alité à cause de la gravité de la maladie. La langue du chef était très prudente et ne médisait ni ne calomniait quelqu’un ou parlait en mal de quelqu’un. Il ne permet à personne d’être vilipendé par les autres devant lui, ni ne permet aux autres de répandre de faux mots et leurs fautes.

Sa mort

Le Cheikh mourut le matin du 26 du mois de Cha’aban 1416H, la prière mortuaire eut lieu sur lui après la salat ad dhohr du même jour et il fut enterré dans le cimetière d’Al Baqi al Gharqad de Médine.
Beaucoup de gens assistèrent à ses funérailles et parmi eux il y avait des Savants, des juges du Tribunal Char’i et des étudiants et d’autres qu’eux.

Source de la biographie : science Bénéfique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *